Actus

06/06/2016

Ironman de Nice : Objectif atteint

posté à 14h19 dans "Triathlon"

Dimanche je m’élançais donc pour mon 2ème Ironman de Nice, ce qui m’enlevait un peu de pression et de stress en partant moins dans l’inconnu et en sachant de quoi j’étais capable.

Mais ce n’est pas pour cela, que la nuit fut calme et limpide ! Devant me lever à 4h40, je décide de me coucher plus tôt, 22h30 et bien forcément je n’ai trouvé le sommeil qu’à 1h du mat !
Bref sachant, par expérience, que cela n’avait peu d’importance sur mon état de forme, je me réveille rapidement pour un p’tit déj light dans ma chambre, et sors de l’hôtel à 5h15 pour rejoindre le parc à vélo à pied.
Au fur à mesure que vous vous rapprochez de plus en plus de triathlètes convergent vers le Départ, et on sent bien la pression monter crescendo!

J’arrive au parc à vélo à 5h30 et déjà plus de 2000 triathlètes groupillent sur les 500 m2 de vélo répartis par rangées de 50. Tout le monde s’affère à regonfler son vélo, placer ses bidons et son ravito. H-1, plus questions d’oublier quelque chose !

6h, je file déposer mon sac « STREET » que je ne reverrais qu’à l’arrivée et enfile ma combi, direction la plage. Et là …. Je m’aperçois que j’ai gardé mon portable dans la poche arrière de ma tri-fonction ! Coup de speed pour le redéposer dans mon sac « STREET » et redirection la plage en pas de course, comme s’il fallait rattraper le temps perdu !

Quelques coups bras dans la mer en guise d’échauffement et je me glisse dans le SAS 1. 6h30, 5’ après le départ des Pros, c’est parti pour une belle journée de sport !

Nage correct en 1h04, -1’ par rapport à 2015, je file dans l’aire de transition récupérer mon sac « BIKE » que j’ai donné la veille à l’organisation qui l'a rangé sur mon crochet 382. Et là pas de sac !!!!
Je panique, appel un bénévole et je vois défiler les autres coureurs pendant une trentaine de secondes qui m’ont parues une éternité ! Finalement ils l’ont retrouvé, j’enfile mon casque et mes lunettes (mes chaussures sont déjà clipsées sur le vélo) et négocie vite fait avec le bénévole qui a retrouvé mon sac pour qu’il range ma combi et mes lunettes de nat, pour rattraper le temps perdu. Je file chercher mon vélo, RAS, je sors du parc et monte dessus, enfile mes chaussures, et c’est parti pour 180 kms….

Les 20 premiers kilomètres, tout plat, sont avalés à plus de 45 km/h tout comme 200 concurrents que je double, puis 50 kilomètres de montées et faux plats montants pour aller chercher le premier col du jour où je commence à doubler les 1ers Pros partis 5’ avant nous.
Je m’arrête récupérer mon ravito perso km70 (déposé le matin au départ et redéposé sur le parcours par l’organisation) et bascule en 40ème position.
20 kilomètres de faux plats descendants histoire de faire parler ma roue pleine LightWeight AUTOBAHN à 50km/h, et choper quelques KOM’s qui traine et j’entame le 2ème col, allure souple pour en garder pour le final.
30 kms de plat, puis c’est parti pour 40 kms de descente en mode pilotage le nez dans mon GPS pour visualiser les courbes et virages fermés ! Je retrouve les 20 premiers kilomètres en sens inverse et je me dis que je suis capable de faire un très bon temps vélo. Je visse donc à plus de 40kms/h malgré un léger vent de face et pose le vélo en 16ème position, avec le meilleurs temps vélo en 4h46 (en fait le 2ème dernière B Billard, mais qui n’a pas été classé sur Abandon) à 36 km/h et 279 Watts de moy (By my ROTOR InPower), soit 8’ de mieux quand 2015.

Transition rapide, arrêt WC compris, et me voilà parti pour 4x A/R de 10.5kms en CàP sur la promenade des Anglais. Ça va être long, même si j’ai décidé de courir plus vite (4’45/km contre 5’) que lors de ma première participation.
Premier Semi passé, je décide d’accélérer à 4’30/km pour ne pas subir ce 3 tours comme en 2015, sauf que le 4ème tour impossible de garder ce rythme et obligé de rebasculer sur 4’50.
Dernier demi-tour, j’aperçois l’arrivée au bout du remblai, je fais mes calculs et me dis que je dois pourvoir m’approcher de mon objectif de 9h15.
Plus je me rapproche plus j’entends les décibels de la sono. Enfin au bout de l’allée IRONMAN l’arche d’arrivée, 9h16’27’’ je me suis plus arraché pour ce 2ème IRONMAN, mais j’ai surtout amélioré mon temps de 15’.

3ème de ma catégorie, je décroche le Slot pour Hawaii ! En Octobre, je remets donc ça pour les championnats du Monde IRONMAN !!

 


Autre news:
24/02/2020 : Réhabituer son corps aux enchaînements longs
11/10/2019 : Objectif 2019 rempli
05/09/2019 : A l’heure de lâcher les chevaux sur les ChampionShips Ironman 70.3 Nice 2019
18/06/2019 : Ironman 70.3 des Sables d’Olonne : la fin d’un 1er cycle de travail
10/05/2019 : Nager Rouler Courir avec un dossard, ce WE la saison Tri commence
04/04/2019 : La saison est bien lancée
29/11/2018 : Un dernier dossard pour rester motivé l’hiver !
16/11/2018 : Un titre régional sur la lancée
16/11/2018 : Ojectif atteint
25/04/2018 : Tant d'effort, bientôt récompensé par un tee-shirt "Finisher"


» Consulter les archives

RSS