Actus

03/06/2016

A l'heure du grand bain

posté à 16h00

Dimanche à 6h30, je m’élancerai donc pour 3.8 kms de Natation dans la baie de Nice, puis j’enchainerai avec les 180 kms à vélo et 42 kms à pied qui composent ce triathlon distance Ironman. Un an après avoir refusé ma qualification pour les championnats du Monde Ironman à Hawaii, le but cette année sera de faire aussi bien, voire mieux afin de décrocher de nouveau un Slot (une Qualif) que j’honorerai cette fois ci.

Un an à se préparer, s’entrainer, un an à annoncer, partager ce but ultime, un an à craindre, tutoyer la blessure, un an à attendre ce jour J en étant dans mes meilleurs dispositions, et bien voilà à J-1 j’y suis ! Il y a bien eu quelques contrariétés, mais dans l’ensemble j’aborde cette épreuve dans de meilleures conditions qu’en 2015.

Moins d’interrogations : tout simplement pour l’avoir déjà vécu et terminé, je sais mieux où je vais et comment l’aborder. Mon organisation et mon expérience de l’année passée, me permet de partir plus d’étendu et moins dans l’inconnu. J’ai validé tout mon équipement, mon ravito, ma gestion de l’épreuve et l’enchainement de ses 3 disciplines.
Mieux entrainé : j’ai pu observer une semaine de récup supplémentaire après mon dernier gros bloc de travail pour rapport à 2015, et mon approche aura été davantage pluridisciplinaire avec des volumes dans chacun des 3 sports supérieurs à l’année passée.
Moins de concurrence, et oui, à 40 ans je cours dans la plus jeune (ouf!) catégorie des vieux (aie!) donc cela me laissera plus de marge et aussi plus de Slots (bon ça va!).

Alors que puis-je espérer ?
Si l’année précédente, je ciblais un temps final à 9h45, avec +/- 15’ (j’ai fini en 9h31), cette année en estimant avoir progressé en natation, pas trop régressé à vélo, en me permettant de courir légèrement plus vite, et gratter quelques minutes en transition, et enfin avec des températures qui devront être moins caniculaires, j’estime pouvoir viser les 9h30 avec +/- 15’. Ce qui signifie que si tout passe bien les 9h15 sont réalisables, ce qui me classerait dans un top 15 …

Voilà, plus qu’à croiser les doigts pour ne pas :
Chuter, crever, avoir des problèmes mécaniques, se blesser, être malade, avoir une fringale, être disqualifier ou pénaliser, une panne de réveil et rater le départ, se tromper de route, …. Mais après tout ce n’est pas pour ça qu’on se fixe de tels défis ou objectifs, pour toutes ces incertitudes et ces montées d’adrénaline !?!

 


Autre news:
06/10/2020 : Le plaisir de clôturer une saison COVID par une victoire!
24/02/2020 : Réhabituer son corps aux enchaînements longs
11/10/2019 : Objectif 2019 rempli
05/09/2019 : A l’heure de lâcher les chevaux sur les ChampionShips Ironman 70.3 Nice 2019
18/06/2019 : Ironman 70.3 des Sables d’Olonne : la fin d’un 1er cycle de travail
10/05/2019 : Nager Rouler Courir avec un dossard, ce WE la saison Tri commence
04/04/2019 : La saison est bien lancée
29/11/2018 : Un dernier dossard pour rester motivé l’hiver !
16/11/2018 : Un titre régional sur la lancée
16/11/2018 : Ojectif atteint


» Consulter les archives

RSS